Blog deCarole VERTU

Diététicien · 139510978

On n’arrive à rien si on ne s’en donne pas les moyens

Le microbiote

jeudi, 07 avril 2022

Tout commence par là. La plupart des pathologies sont directement liées à des désordres intestinaux.

Ce n'est pas pour rien qu'on dit que les intestins sont notre deuxième cerveau! C'est un écosystème d'une très grande importance!

Votre microbiote pèse plus de 2 Kg! D'ailleurs, c'est plus que le cerveau humain.

Malheureusement, aujourd'hui, notre environnement, nos habitudes portent directement atteinte à ce merveilleux écosystème et provoquent une inflammation chronique entraînant elle-même des pathologies potentiellement graves. On entend souvent les patients dire qu'ils ont toujours eu mal au ventre. Le problème, c'est qu'il pensent que c'est "normal" car récurrent chez eux. Je demande toujours aux miens s'ils ont des douleurs au ventre. Ils ignorent que de nos jours, plusieurs facteurs vont créer une dysbiose (un déséquilibre) du microbiote:

- le stress;

- le manque d'activité physique;

- les médicaments, les polluants ou autres toxines;

- une alimentation que notre corps ne "connaît" pas et qui va donc être mal tolérée.

Sans compter que tout ça va entraîner une hyperperméabilité intestinale cause de pathologies chroniques et de cancers.

Le corps est capable de se défendre contre ces agressions en envoyant des signaux de détresse qui vont se manifester sous forme de constipation, de diarrhées, de douleurs abdominales, maux de tête, mauvaise haleine, gaz, insomnie et troubles de l'humeur!

De plus, de nombreuses personnes entament "des diètes miracles" trouvées sur le net, sans savoir ce qu'elles font, et en pensant bien faire et aggravent les choses. Il existe des professionnels de santé, c'est pour une bonne raison!

L'alimentation industrielle et les nombreux traitements antibiotiques ont considérablement mis à mal notre microbiote. Il a été démontré de nombreuses fois que cancer du sein, des ovaires et de la prostate sont causés par ce bouleversement.

Il paraît même que certains désordres psychologiques tels qu'hyperactivité, autisme, schizophrénie pour n'en citer que quelques uns, sont causés par ces désordres alimentaires et du microbiote. 

De plus, on ne peut pas oublier que cette inflammation chronique va entraîner un risque accru de maladies cardiaques. Les facteurs d'inflammation abîment l'intérieur des artères! Et oui! Nos cellules sont vivantes, elles échangent, et une inflammation entraîne une porosité, qui aggrave l'inflammation des vaisseaux! C'est un cercle vicieux. A terme, c'est un risque d'athérosclérose et au niveau du cœur, un infarctus. Au niveau du cerveau et des artères carotides, il y aura un risque d'AVC. C'est donc une flore intestinale abîmée qui sera l'une des premières causes de mortalité.

Il ne s'agit pas ici de faire peur, mais bien de provoquer une prise de conscience et de lutter contre l'auto-diagnostic. Surtout dans le milieu de la nutrition. Non, vous ne devez pas vous prescrire de régime alimentaire tout seul ! L'alimentation est essentielle pour votre santé. C'est ce qu'il faut comprendre. Les gens sont encore trop peu renseignés. Ils prennent leur alimentation par dessus la jambe.

Or, les risques sont réels:

- constipation, maladie cœliaque, perméabilité intestinale, colon irritable, maladie de Crohn;

- maladies métabolique: hypertension, obésité et diabète;

- eczéma, acné, dermatites, herpès, psoriasis;

- rhumes, grippe, gastro;

- cancers.

La solution est donc de renouer avec notre microbiote et d'aller chercher les bactéries qui lui feront du bien en renouant avec les vrais produits de la terre. Il faut manger bio le plus souvent possible et éviter les aliments inflammatoires (gluten, produits laitiers, sucreries, nourriture industrielle). Attention, ne les supprimez pas complètement. Ils font partie du quotidien et afin de garder un semblant de vie sociale, vous allez être amené à les consommer. Et puis, si ça vous fait plaisir de temps en temps, alors pourquoi pas. Mais gardez à l'esprit qu'il va falloir réduire l'inflammation chronique de l'intestin. L'hyperperméabilité passe inaperçu en temps normal. Vous pouvez éventuellement (je dis bien "éventuellement"!) constater cette perméabilité par les urines. Si vous mangez de la betterave, vous verrez que son pigment va colorer vos urines, ce qui en soi, n'est pas normal.

Entre autre, laissez les enfants toucher la terre et ne leur lavez pas les mains sans arrêt. Le contact avec les animaux domestiques est aussi une bonne chose, habituez les une fois dans la semaine aux aliments fermentés non stérilisés. Consommez les légumes de votre potager sans trop les rincer, si vous avez la chance d'en avoir un. Vous pouvez aussi demander conseil à un médecin homéopathe ou à votre pharmacien si vous avez les moyens de prendre des probiotiques. Attention encore à l'automédication! Il faut savoir comment prendre certaines souches et pendant combien de temps! N'allez pas désintégrer votre microbiote en faisant n'importe quoi! En général, on fera des cures. C'est comme ça que l'on fonctionne avec l'homéopathie, la phytothérapie ou d'autres médecines. Lorsque votre problème est résolu, inutile de continuer à prendre un traitement naturel, du moins, pas sans l'avis de votre médecin. C'est pareil si vous voulez prendre un traitement en prévention. Renseignez vous toujours. Beaucoup de gens témoignent de leur insatisfaction et blâment leurs soignants alors qu'ils ne font tout simplement pas ce qu'on leur conseille de  faire! Je pense qu'il est bon de le préciser même si ça peut "faire mal" à l'égo de certains ;)

Dans tous les cas, demandez toujours conseils. N'entreprenez rien sans un avis éclairé. On vous aidera toujours. On est là pour ça!

Votre dévouée,

Carole 

Atteignez vos objectifs avec le meilleur suivi!
Carole VERTU
Carole VERTU
Diététicien · 139510978
On n’arrive à rien si on ne s’en donne pas les moyens